Pages Menu
Categories Menu

Les collègues

 

 

 

Liste des collègues faisant partie de l’ « aventure Abbaye »

 

Les collègues de la première heure ouvrent la Free Clinic, certains resteront bénévoles 

 

 

ALGAZI Jacques, médecin généraliste, homéopathe, psychiatre, 1970-1974 L’Abbaye

– Lecture du 1er cahier en vidéo sur Youtube
– Les cahiers de Jacques Algazi en flipbook
– Les cahiers de J.Algazi retranscrits en PDF

– Cahiers  3 & 4 à suivre…

DESNU Gilbert venant de Secrétaire Général d’un syndicat industriel aéronautique, bénévole très actif; chantier de Vincennes, chantier de Verderonne

ISAMBART Monique, (Momo) éducatrice , venant de CAT des Beaux-Arts, éducatrice chef L’Abbaye, cofondatrice. Association Charonnedécorée de la Légion d’Honneur)

LAZAREFF Evelyne, , infirmière, venant de clinique psychiatrique Charonne, L’Abbaye-décorée de l’Ordre National du Mérite

MORINIERE Mme (Assistance Sociale-Secteur d’Hygiene Mentale du 6ème ardt)

OXLEY Janine (LABOREY) psychologue, psychanalyste, directrice du Relais Alésia (aide sociale à l’enfance  (ASE), Ecole de Puériculture, (Soulé),  « au 3 » dès 1970, consultation des malades alcooliques et groupes thérapeutiques d’alcoolique hebdomadaire.

PLASSARD Marguerite (MAGUY)†, religieuse, secrétaire de la Free Clinic (Passerelle avec Saint Germain des Prés

TALEGHANI Michel, †,  (assistant social-Ville de Paris), bénévole, cofondateur de l’Abbaye, superviseur social

T.M.S (Traditional Mountain Sound) = bénévoles Bill DERAIME & Florentine DERAIME

____________________

LA FREE CLINIC AU 3, AU 5 (en attendant les travaux) , AU 7 (IST)

GROULARD Jean-Michel, †,éducateur de rue

OXLEY Janine (LABOREY) psychologue, psychanalyste, directrice du Relais Alésia (aide sociale à l’enfance  (ASE), Ecole de Puériculture, (Soulé),  « au 3 » dès 1970, consultation des malades alcooliques et groupes thérapeutiques d’alcoolique hebdomadaire.

LES COLLÈGUES DE LA PREMIÈRE HEURE et LES ÉDUCATEURS DE L’EQUIPE DE QUARTIER

____________________

Avec le temps et l’expérience sont entrés:

BOCA Françoise, bénévole, visiteuse de prisons, proche du GIP (Groupe d’Information des Prisons)

de LA BROSSE Arlette, †, bénévole, voisine de l’Abbaye , liée à la « Communauté » de St Germain-des-Prés dite par les clients « La baronne catho », Free Clinic et visiteuse de prison

GROLLIER Joseph, dit »Jo », †, (1940-2016) prêtre, Directeur de l’Equipe de Rue, … 1986, 27 Bd Sébastopol.

MENASSA Michel, Educateur Spécialisé, Psychologue, pilier du Centre de Jour (Le 7), responsable, fondateur du département Vidéo (tous documents vidéos de l’Abbaye)

____________________

Centre pour Parents : L’Orangerie – 46, rue de Vaugirard
(Foyer d’étudiants protestants)

(Activité: Secteur Public de l’Intersecteur Spécialisé, comme la Free Clinic)

HUGUES Josiane, psychothérapeute, puis Directrice Fondatrice de l’IREMA

MERCADIER Daniel, psychiatre, psychanalyste

OPPENHEIM-GLUCKSMAN, psychiatre-psychanalyste,

REILLE-SOULT  Françoise, (†)license d’histoire, diplôme de la Bergerie nationale de Rambouillet, responsable du Centre de l’ORANGERIE  dès sa création (1973), alias « Princesse de Dalmatie » (passerelle avec le Foyer Protestant du 46) engagée aux divers mouvements du 46 (ex Palestine, Objecteurs de conscience)

WINTREBERT Dominique, psychiatre, psychanalyste

____________________

CMPP- 5, rue des Beaux-Arts (ex restaurant U de l’Ecole des Beaux-Arts), aujourd’hui  géré par la Croix Rouge Française

Chantal…, secrétaire

CHIAPELLO Alain, psychiatre

d’EUDEVILLE Béatrice, orthophoniste

HUGUES Josiane, psychothérapeute, CMPP, Orangerie, deviendra Directrice de l’IREMA

OPPENHEIM Daniel, psychiatre-psychanalyste

SEYDOUX Nicole,  Educatrice Chef,  psychothérapeute d’enfants, dépositaire du projet initial du Centre.

VINCELET Patrick, psycholgue, psychanalyste

____________________

ACTIVITÉ DE L’ASSOCIATION « LE PONT »

Equipe de quartier:

BOIZART Agnès, responsable de l’équipe

FATELLA Joao, Educateur bibliographie

GROLLIER Joseph, †,Directeur de l’Equipe de Rue, puis vicaire à Nantes, conférencier Croisières Chemin de St Paul

GRIMBERG  Michel, Educateur, le temps de sa formation puis Psychologue, devenu Psychanalyste (BAPU ABBAYE , CRF)

KALIBABA Nathalie, Educatrice, Le temps de sa formation puisPsychologue, devenu Psychanalyste (BAPU ABBAYE, CRF)

MULLER Gérard (Pépito), Éducateur Spécialisé, puis Directeur d’Association Prévention, Nanterre puis marin en Méditerrannée

POMELLA Jean-Dominique, Éducateur Spécialisé, équipe de rue puis directeur d’association à Ajaccio

____________________

Résidence semi-rurale de Courcelles-la-Roue (77-La Ferté-sous-Jouarre) crée par Monique Isambart

Atelier La Boule Blanche créé par Monique Isambart

Pôle Enseignement: Les séminaires annuels

Rencontre avec le Docteur Jacques ALGAZI :

Il faisait partie d’un groupe de lecture constitué par de Mijolla et Chentoub pour leur ouvrage princeps, un temps :« Pour une Psychanalyse de l’Alcoolisme », avec DESCOMBEY Jean-Paul, Vachonfrance…conquis à la Free Clinic, Médecin Généraliste à Antony il ferme son cabinet deux soirs par semine et veint nous rejoindre de 19 à 22h, assiste à la réunion post groupe, rentre à son domicile  et transcrit au fil des réunions le compte-rendu de sa soirée, ce sont ses note ici lues par lui, et scannées et transcrites.

 

________________

LES CAHIERS DE JACQUES ALGAZI EN FLIPBOOK

Écris entre 1971 et 1973, les cahiers de J.Algazi sont un véritable journal mêlant ses rencontres avec les patients, ses impressions, ses expériences, ses voyages à Amsterdam en compagnie de Claude Orsel.
Ce procédé de flipbook vous permet de parcourir virtuellement ses écrits page après page.

Flipbook

Feuilleter virtuellement les cahiers: en cliquant sur l’un des quatre cahiers ci-dessous, tournez chaque page à votre gré, agrandissez, consultez les annotations de Jacques Algazi en marge, …Ils sont également consultables en vidéo lus par J.Algazi ,  et retranscrits en PDF.

 

Cahier n°1 en flipbook

Le cahier n°1 de Jacques Algazi en flipbook

Cahier n°2 en flipbook

Le cahier n°2 de Jacques Algazi en flipbook

 

 

 

 

 

 

Cahier n°3 en flipbook

Le cahier n°3 de Jacques Algazi en flipbook

Le cahier n°4 de Jacques Algazi en flipbook

Le cahier n°4 de Jacques Algazi en flipbook

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Les cahiers de J.Algazi en PDF

pdf-logo-

Cahiers n°1           Cahier n°2          Cahier n° 3          Cahier n° 4

 

 

– En vidéo sur Youtube

____________________________

Sont venus, un temps variable des « explorateurs », Le plus célèbre est David Cooper qui venait et dormait (tombait ,chargé) sur le sol, la moquette sale du sol, observateur du climat,

Jean Schmitt cherchant le matériau d’un film à venir, devant notre refus il fit jouer des jumeaux de l’Institution voisine Rue Jacob où travaillait un psychanalyste

Jean Schmidt : familier de la Free Clinic

(documentaire + scénario – 1978)
Réalisé par Jean Schmidt avec l’équipe du Centre Jacob « La Sauvegarde de l’adolescence » »Comme les anges déchus de la planète St Michel »
Texte de Jimmy Kempfer à propos des anges déchus de la planète St Michel

ALCOOLIQUES ANONYMES dont CO et JA, JH ont été Administrateurs à cette époque a laissé un écrit d’un Psychanalyste « engagé » suite à un congrès à Stasbourg.

Nous verrons que les douze étapes de AA sont une trame de référence aux modes de pratique psychothérapique, avec l’Abstinence (« zéro alcool » comme pierre angulaire si ce n’est objectif principal).

____________________

– 
Docteur François-Jean PERRIER, psychiatre, psychanalyste
 

 Lettre (manuscrite) du Dr. François-Jean Perrier adressée à C. Orsel

Lettre (retranscrite) du Dr. François-Jean Perrier adressée à C. Orsel

Read More

VIA PLUS, Association Gérant de Tutelles (La suite)


L'Association Via plus

 

L’association VIA PLUS – Gérant de tutelles (1993-2009)

 

 

 STATUTS de l’Association  » VIA PLUS « 

 

I – Objet et moyens

Art.1   Il est fondé entre les adhérents aux présents Statuts une Association régie par la Loi du 1er Juillet 1901 et le Décret du 16
Août 1901, ayant pour titre ;
                                                                          VIA PLUS

Art.2   Cette Association a pour objet d’aider, notamment par la gestion de Centres d’accueil et traitement médico-psycho-social, la création de Centres d’aide par le travail, rue Brancion (espace de la voie ferrée Petite Ceinture, tri d’objets des bennes vertes de la Propreté de Paris)lpour les personnes qui souffrent de graves handicaps psychosociaux, en raison de leur dépendance a l’égard de l’alcool ou de toxiques ou d’autres causes de troubles psychiques, et qui ne peuvent, de ce fait, trouver un emploi ou une activité professionnelle stable autrement que dans un cadre psychologique, social et médical adapté à leur état.

Art.3  Elle contribue à la réinsertion sociale par le travail en facilitant, pour la plupart de ces personnes, leur insertion professionnelle à l’extérieur et en constituant, pour celles dont le degré d’inadaptation ne le permet pas, un lieu de travail permanent.

Elle peut également subvenir a l’hébergement des intéressés.

Elle a vocation a exercer la tutelle ou la curatelle des personnes majeures mentionnées à l’article 2.

Son action peut s’étendre à la guidance parentale et au soutien psychologique des familles et de l’entourage proche de cette population.

Art.4  Le siège social est fixé chez Mme Homere 6, rue de Monceau -Paris 8ème.
Il pourra être transféré par simple  décision du Conseil d’Administration; la ratification par l’Assemblée Générale sera nécessaire.

Art.5  L’Association est fondée pour une durée illimitée. La dissolution sera prononcée et réalisée conformément aux dispositions de l’Art. 19  des présents Statuts.

Art.6  L’Association peut aider tous groupes ou communautés d’ordre médical, psychologique ou éducatif, ainsi que toute communauté d’accueil ou de travail concernant les personnes mentionnées à l’Art.2.

Elle peut coopérer avec toutes les institutions dont l’objet est, en tout ou en partie, semblable au sien et, en particulier avec les associations de tutelle aux allocations,les services de santé et les D.D.A.S.S.

Art.7  L’Association s’interdit toute activité politique ou religieuse et est ouverte à chacun sans aucune distinction d’opinion.

II – Les Membres

Art.8 L’Association se compose

  • de membres fondateurs ;
  • de membres actifs ;
  • de membres bienfaiteurs ;
  • de membres d‘honneur.

 

  _________________________

François LAPORTE                                    PRÉSIDENT D’HONNEUR, MEMBRE FONDATEUR

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

 Marguerite GENTZBITTEL                    Proviseur Honoraire
Présidente

Micheline HOMERE                                   Présidente-fondatrice de l’Association, Ancien Cadre Commercial,
Vice-présidente

Evelyne BIARC                                               Chargée de Tutelles
Secrétaire Générale

Jean-Pierre PATTE                                     HEC Ex Cadre de Banque
Trésorier

Pierre LIMOUZINEAU                             Conseiller Maître Honoraire
Trésorier adjoint                                                à la Cour des Comptes

Docteur Claude ORSEL                            Psychiatre
Conseiller Technique

Thérèse GRÉLÉ                                             Ex Cadre Oeuvre
Ste Marie Madeleine (OSMM)

Jeannine MAC ALISTER                          Assistante Sociale Honoraire

Françoise LAPORTE                                  Assistante Sociale Honoraire

 

 ______________________

Ont permis une suite à l’Association : Mesdames Corinne Morineau et Éliane Klein (en 2016 à Fondation de France)

 

VIA PLUS apporte un soutien matériel et moral à des personnes toxicomanes, alcooliques, anciens détenus, malades du Sida.
VIA PLUS assure de plus, la continuité de l’action de l’OSMM auprès des anciennes détenues de la Centrale de Rennes et de leur famille.

  _______________

LES ACTIVITÉS

 * LES TUTELLES (Loi de 1968)

Agréée gérant de tutelles des majeurs (février 1994)
L’Association prend en charge les personnes mises sous mesure de protection par le juge des tutelles en raison de leur dépendance ou de leur marginalisation;

Assure la gestion de leur budget;

Aide a la remise en ordre de leur situation administrative et sociale;

Les met en rapport avec des structures de soutien spécifique.

* LE PARRAINAGE SOCIAL

Peut assurer un relais financier aux personnes en attente d’une aide ou du rétablissement de leurs allocations.

* L’ ÉCOUTE ET LE CONSEIL

 

 

Read More

Et après

 

Les artistes après « l’Abbaye »

DJELLIL Rose
DOERR Claire
H. Christine
RAGOT Alain
ROBIN Deborah
STOROZUM Janice

Suite à la fermeture de « L’Abbaye » (1969-1986), de nombreux artistes sont restés en contact le docteur Claude Orsel qui les encourage à la création.
Des peintres, sculpteurs, poètes produisent des œuvres puissantes, révélant parfois des souffrances ou de l’espoir. Nombre d’entre eux exposent et en vivent. Ces œuvres fortes, permettent à chacun d’eux d’exprimer des sentiments passés, des transformations, parfois abstraites, souvent très évocatrices, elles sont des matérialisations de l’âme d’une grande puissance.

Ces artistes ayant pour certains, traversés des passages sombres au cours de leur existence, expriment à travers leurs œuvres, des douleurs passées, des plaisirs retrouvés et s’investissent dans leur art avec une grande passion.

L‘Art permet d’exorciser des démons, d’apaiser la main et la pensée, de sonder l’Insupportable afin de mieux le comprendre et ainsi  l’éviter, d’aller vers le Beau, le rêve, les espoirs, les désirs.

 

Poèmes de Rose

in « LE CRI NU »  avec Alice (1994)

« Rose » Djellil peint et écrit des textes, des poèmes depuis longtemps, depuis son enfance elle s’expose, aujourd’hui elle traduit, elle expose. En voyant « Les Amants du Pont-Neuf », elle pense que c’est son histoire qui a été transposée, volée.
Un film documentaire de Philippe Alphen lui est dédié, diffusé sur Antenne 2.

_____________________

Janice Storozum 

 

Storozum (artistes)

Oeuvres de Janice Storozum sur Facebook (cliquez pour accéder)

Sculpture ancienne en bronze

sculpture ancienne de bronze

Dessin de Janice Storozum-2013 (artistes)

Dessin de Janice Storozum d’après une sculpture ancienne de bronze

Dédicace Janice Storozum-2013 (artistes)

Dessin d’après une sculpture ancienne de bronze dédicacé par Janice Storozum

 

Janice de Roza Storozum : expositions & publications
Janice de Roza Storozum : études & collection privée

_____________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________

 

 

Christine H.

Sans titre (Christine H.) (artistes)

Sans titre (Christine H.)

 

 

 

_____________________

Claire Doerr

Claire Doerr .2

Œuvre de Claire Doerr

Œuvre de Claire Doerr

Œuvre de Claire Doerr

  _____________________

 Deborah Robin

Psychanalyste et artiste peintre.
Formation en psychologie, psychopathologie et psychanalyse à l’université Diderot Paris 7. Formation artistique aux Arts Appliqués de 2000 à 2003.
Présentation de ses oeuvres sur papier Canson  format raisin au Bic Crystal.

Deborah a commencé à peindre et dessiner à l’âge de 16 ans suite à la rencontre d’un couple d’artistes peintre à Angers. Elle a cessé de peindre en 1972, jusqu’en 1990.

Bic

Quelques expositions de proximité, grande production de 1996 à 2006, mais ne parvient pas à vivre de son art. Première tranche d’analyse avec Daniel Tap, de 1992 à 1996. Puis, deuxième tranche avec Claude Orsel de 1998 à fin 2013.Commence une formation à L’ALI en 2006. Pendant 4 ans, groupes d’introduction à la psychanalyse (lectures des textes de Charles Melman et de Lacan sur les Formations de l’inconscient, puis, Collège (2 ans) sur le Séminaire de Lacan; L’Angoisse.

Deborah Robin présente ses oeuvres.

Deborah Robin.

Deborah Robin-6

Deborah Robin-Claude Orsel

Deborah Robin-3

Anecdote: « La semaine dernière j’ai emmené une petite fille à l’école pour un petit spectacle de fin d’année qu’elle devait présenter. Sur les murs étaient affichés de nombreux dessins d’enfants. J’ai alors éprouvé une sorte de joie profonde mêlée à une grande Angoisse en sentant affluer le souvenir précis de mes propres dessins affichés sur les murs de ma classe, lorsque j’étais moi-même une très petite fille… »

Deborah Robin-4

Une rencontre récente avec une femme, lors de la promenade de nos chiens. Rencontre exceptionnelle et très émulatrice. Elle m’appelle « La Marcheuse ».

Deborah Robin-5

Le souvenir du livre préféré de mon enfance, j’eus peu de livres alors , est « un prix d’honneur » reçu de mon école. Il s’agit de 20.000 lieues sous les mers« . Je l’ai lu de nombreuses fois. J’étais fascinée par les gravures qu’il contenait.

01-Deborah Robin - 20.000 lieux sous les mers 001

Plus tard, adolescente, je lisais Jack Kerouac: « Big » et « Sur la Route ».
Dans les années 70: Castaneda. Mon livre « de chevet » depuis 1990: « Vendredi ou les limbes du Pacifique » de Michel Tournier. Enfin, depuis à peu près deux ans, le livre de Gérard Garouste « L’Intranquille », ne me laisse pas tranquille.
Mon film préféré: 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrik.

Deborah Robin-Claude Orsel.

Deborah Robin-2

______________

Alain Ragot – Calligraphie

Alain Ragot - Calligraphie

(06.06.2015)
« Depuis longtemps aussi – Solitaire, il demeure – Pas vivant, pas mort »
(Maître Han Shan)
*Han Shan : Le Mont Froid, nom d’une montagne.

Alain Ragot commente son oeuvre

Alain Ragot

Read More

T.M.S (Traditional Mountain Sound)

T.M.S (Traditional Mountain Sound) = bénévoles Bill DERAIME & Florentine DERAIME

T.M.S (Traditional Mountain Sound) 1970-71

TMS

in: * TOXICOMANIES Sept. 71- édition LE PONT-Séminaire du 20 au 24 sept. 71, Chapelle Hôpital Ste Anne (pages 232 à 234)

 

Bill

Je vais vous expliquer ce que c’est que le TMS. C’est un club de musique monté il y a 1 an 1/2 [*1970  N.D.L.R] par une dizaine de musiciens folk.

Il y a une permanence, ouverte en principe tous les après-midi, jusqu’à tard la nuit. Moins régulier l’été. Information sur la folk music. Cours de banjo et de guitare, qui permettent à certains d’entre nous de vivre. Discothèque et bibliothèque. Chaîne stéréo. Tableau de petites annonces. Boite à messages, pour ceux qui passent et n’ont pas de domicile fixe. Boite à courrier, style poste restante. Téléphone. 0n peut laisser des bagages. Renseignements sur les endroits par chers, troquets et tout ça.
La principale activité, en fait, c’est une espèce de café où on vient discuter, faire de la musique, prendre contact. Il y a toujours un guitariste ou une guitare. Comme n’importe quel café : on discute de n’importe quoi. Si on pouvait fumer, on fumerait.
On a beaucoup de demandes d’hébergement, Festivals : Malataverne ou Malaval. On centralise les renseignements les départs. Pour Malataverne, on a fait partir trois cars du TMS.

Tous les jeudis soir, il y a un folk-club. Carte à 5 F, après on paie 3 F. Le fric sert à améliorer la sono,
dans l’avenir on pourra organiser un petit festival.

Cette année, il y a eu 1.800 adhérents. Mélange de Français, Américains, Hollandais, Anglais. 0n paie les chanteurs, 30 F chaque fois qu’ils passent. On y passe nous-mêmes : on se paie nous-mêmes. Pendant  le folk-club on fait des annonces (hébergement, etc.)

Bénévolat. 0n ne peut pas dire vraiment qu’on est des bénévoles, parce que ça nous rapporte beaucoup de contacts avec les MJC, foyers de jeunes, etc., où on se produit nous-mêmes.

Au départ, la musique pop se faisait avec électricité et le folk sans électricité. Maintenant la différence n’est plus valable. Le folk est plutôt la musique de la nature, quelque chose comme ça. Le pop c’est plutôt la musique installée. Le folk, c’est quelque chose qui voyage. Il y a des différences de niveau de vie. Au festival de Malaval, on est reparti les poches vides, parce qu’il n’y avait plus d’argent pour nous. Tous les musiciens pop avaient demandé des gros cachets, il n’y avait plus d’argent pour les musiciens folk.

Hervé

Le TMS a participé aux journées folk de Paris. On a obtenu d‘utiliser le Centre Américain du Boulevard Raspail gratuitement. Le TMS a organise ça avec les Catacombes, qui est un endroit un peu différent, où, une fois par semaine, n’importe qui peut aller chanter ou écouter gratuitement ; et avec Le Bourdon, club de folk basé plutôt sur le folklore français, qui fait des soirées payantes.

Les trois journées folk : peu de publicité, car capacité du lieu est limitée. Nourriture gratuite. Le 1er jour, on a fait payer 3 F aux gens (il y a eu une certaine résistance). Les autres jours, on a obtenu que l’entrée soit gratuite. Il y avait des ateliers où on expliquait 1’origine des instruments folk (pas seulement la guitare, mais des vieux instruments récupérés, dont les artistes ont fait quelque chose d’assez extraordinaire).
Il y avait des sortes de cours collectifs pour les débutants ; des séances ou chacun peut monter sur la scène et faire ce qu’il veut ; et le soir, des concerts.

À Malataverne, par exemple, il n’y avait aucune tête d’affiche pour mobiliser les foules. Il y a eu d’ailleurs beaucoup plus de gens qu’on n’attendait. Il y a dans notre société des tas de gens qui ont quelque chose à dire, et qui le disent bien, mais qui ne veulent pas entrer dans le système commercial. Le folk, c’est beaucoup ça. Les trois jours folk étaient sur ce principe. Du point de vue « artistique » (oh, je sais, je n’aime pas beaucoup ce mot, je sais dans quelle société on est) c’est extrêmement intéressant.

La drogue, on s’en foutait complètement. Les gens fumaient si ça leur faisait plaisir. Au moins ceux qui, dans la société, s’emmerdent, qui sont constamment sous des contraintes, avaient enfin quelque chose qui leur plaisait. Et peut-être quelques-uns se sont arrêtés de se piquer. Mais même s’ils se piquaient  là, on s’en foutait.

 

Gilbert

Le 3e jour, les gens ont pu manger avec le bénéfice des 2 autres journées. Nous avons eu un bon accueil des commerçants qui ont favorisé l’acquisition de différentes denrées.

 

Bill

Thème des chansons folk : en général, chansons de voyage. Aussi le blues. C’est un état d’âme triste, mais avec beaucoup d’espérance. Dans le blues, en général, 1e moment actuel est très dur, mais au loin il y a le soleil.

 

D I S C U S S I O N

 

Louis

La plupart des chansons sont en anglais. Ça me fait rigoler quand tu parles des thèmes de voyage, etc. Qu’est-ce qui les comprend ?

 

Hervé

Nous sommes complètement américanisés. Les gars s’intéressent énormément aux traductions. Mais les musiciens chantent en anglais. Qu’est-ce que tu veux y faire ?

 

Orsel

Le folk est une musique traditionnelle. Elle fait référence au père, à la mère, au grand-père, au terroir.
Les pieds dans la terre. Ça sent l’herbe humide. C’est d’une chaleur ! C’est totalement différent de la musique pop, de la violence qu’on peut y sentir à certains moments.

 

Bill

Le pop et le folk tendent à se mélanger. Il y a une mode dans ce sens. À Malaval, il est apparu que la musique pop était installée, et c’est pour ça que les jeunes attendaient beaucoup de la musique folk.

 

Gilbert

Je crois qu’il y a beaucoup de solidarité entre vous, il y a une différence de mentalité. Dans le folk, on partage.

 

Vidéo en attente d’approbation…

Mariage Bill & Florentine Deraime à St Germain-des-Prés

Read More

Œuvres de « clients » ayant connu l’Abbaye


Au cours des  années, les « clients, les « co-auteurs » ayant fréquenté l’Abbaye, ont laissé des œuvres parfois sombres ou pleines d’espoir, ainsi que des enveloppes illustrées adressées au docteur Claude Orsel.

 

 

Jeu de société: parcours d’un junky
(non signé)

Jeu de société: parcours d'un junky

Le jeu de société: parcours d’un junky

Jeu de société: parcours de drogue

Parcours d’un junky (CLIQUEZ POUR JOUER L’ANIMATION)

« Portrait » du docteur Orsel par James

sculpture Orsel.

Sculpture Orsel

Sculpture Orsel

« Rose »

« Rose » Djellil peint et écrit des textes, des poèmes depuis longtemps, depuis son enfance elle s’expose, aujourd’hui elle traduit, elle expose. En voyant « Les Amants du Pont-Neuf », elle pense que c’est son histoire qui a été transposée, volée.

Un film documentaire de Philippe Alphen lui est dédié, diffusé sur Antenne 2.

Rose oeuvres

Œuvre de Rose (huile sur toile 40 X 50)

Rose Djellil (huile sur toile 50 X 65)

Non signé

Au jardin pour enfants oeuvres

Au jardin pour enfants – artiste inconnu

 

Au jardin pour enfants

Au jardin pour enfants – artiste inconnu

 

 

 

J.C.M

Peintures de J.C M -Passerelle. 10;.12.1984 (aquarelle sur Canson 29,7 X 42)

J.C.M – Notre Dame de Paris

Non signé

Il ou elle me l’a donné, il (elle) l’a trouvé dans une boîte à ordure.

 

L1120555

Michel Pierre Madeline

« Pierre » qui signe MM ou Michel Madeline a commencé à peindre « en détention » une oeuvre considérable. Il a exposé dans sa ville. Il a été reconnu, notamment dans le journal, par un gendarme qui l’a félicité.

Peinture sur bois (90 X 70)

(huile sur toile 40 X 50)

Correspondances de Michel Pierre Madeline

 

Dessins d’un proche l’accompagnant

dessin d'un proche

dessin d'un proche

Read More
%d blogueurs aiment cette page :